Le 14 octobre 2004

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DON DU GROUPE BULL

 

AU MUSÉE DES ARTS ET MÉTIERS

 

 

 

 

 

---------oooo----------

 

 

 

 

 

 

 

LES TECHNOLOGIES DES ORDINATEURS

OPÉRANT SOUS GCOS 7

 

 

 

 

1974 - 2004

 

 

 

 

 


 
 

 


Un témoignage sur

l’évolution de la technologie des ordinateurs

pendant les 30 dernières années

(1974 – 2004)

 

Il y a eu 30 ans le 23 avril 1974, Bull (à l’époque, Honeywell-Bull) fêtait à l’Espace Cardin, près des Champs Elysées, l’annonce mondiale d’une nouvelle ligne de systèmes moyens, le niveau 64 (L64) de la série 60.

 

Le niveau 64 (code interne P7) et son Système d’exploitation GCOS 64 (General-purpose Comprehensive Operating System), devenu ensuite GCOS 7, avaient été conçus et développés par Bull, avec au début une collaboration de développement entre la France et les USA, puis assez rapidement avec la seule implication des équipes françaises de Bull.

 

·         Quelques données de l’évolution technologique.

 

A cette époque la technologie des composants et des circuits électroniques était telle que la réalisation de l’unité centrale d’un ordinateur L64 conduisait au développement et à l’intégration d’un ensemble de 90 plaques électroniques (5 M2 de circuits) logées dans une armoire relativement volumineuse et nécessitant une ventilation importante.

30 années plus tard, un processeur complet est intégré dans une puce de 2,25 cm2, contenant plusieurs millions de transistors, pour une puissance de calcul passant de 1 à 1000, et une seule plaque peut comporter 4 puces de ce type pour constituer une machine complète quadri-processeurs !

 

·         Bull : un acteur reconnu au niveau mondial dans ce domaine

 

Dans un monde relativement réduit d’une dizaine de constructeurs au niveau mondial, Bull a su être présent, et souvent innover, dans le développement de machines qui ont toujours été à « l’état de l’art », et qui sont en place dans l’industrie, la banque ou l’administration.

Ce savoir faire a souvent conduit ses partenaires tels que NEC, IBM et INTEL à mettre en place des programmes de coopérations pour des développements stratégiques dans des technologies avancées.

 

·         Des réalisations qui attestent à la fois de l’évolution technologique et du savoir faire

 

L ‘ensemble des éléments qui sont aujourd’hui proposés pour entrer dans les collections du Musée des Arts et Métiers constitue un témoignage de ce savoir faire et de son évolution sur ces 30 dernières années.

 

Ces éléments témoignent aussi bien de :

1.       la maîtrise de la conception des circuits logiques et de leur répartition sur plusieurs plaques, réaffirmée en 1974 avec le L64,

2.       celle du montage des circuits en « micropackaging » préfigurant l’ère de la carte à puce, et l’automatisation de l’implantation des circuits,

3.       l’innovation avec la technologie CMOS dès 1987 (Bull a été le premier constructeur au monde à réaliser une unité centrale complète « mainframe » dans cette technologie aujourd’hui utilisée dans la majorité des ordinateurs),

4.       la maîtrise de la conception des processeurs à un très haut niveau d’intégration (VLSI) avec un exemple de processeur sur une seule « puce » dès 1993, représentant l’équivalent de 5 millions de transistors,

5.       l’utilisation et l’intégration des standards de l’industrie tout au long de l’évolution des machines et plus particulièrement avec la machine Diane en 2001 qui permet aux clients de bénéficier de tous les avantages des OS standard.

 

L’architecture des ordinateurs  GCOS 7, très avancée et innovatrice à l’époque de son lancement, est ainsi résumée en 5 étapes successives qui représentent significativement un échantillon des évolutions suivies au niveau mondial par l’ensemble de la profession.

 

§§§§§


 

 

 1

 

 
 

 


LOT 1

ORDINATEUR :     NIVEAU 64   (SÉRIE 60)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


ANNONCE :      1974

 

TECHNOLOGIES :

Commutation : circuits intégrés T2L en boîtiers DIL, mémoires DRAM.

 

       Construction : standard packaging 10 (SP 10)

                               plaques 4 couches (43 à 77 boîtiers DIL)

 

VOLUME UNITÉ CENTRALE :

90 plaques, dans 3 paniers.

 

ÉLÉMENTS DONNÉS :

·        1 Circuit imprimé nu

·        1 plaque mémoire

·        ƒ1 plaque logique

·        1 connecteur fond de panier


 

 

 

 2

 

 
 


LOT 2

ORDINATEUR :   DPS 7 -  LEO / TAURUS / LYRA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


ANNONCES :   LEO : 1979, TAURUS 1981, LYRA 1984.

 

TECHNOLOGIES :

       Commutation :  CI / CML sur ruban TAB 

(tape automated bonding)

       Construction :     Micropackaging SP 32

substrats céramique 5x5 cm de 20 à 36 puces

plaques 4 et 11 couches de 6 à 9 substrats

fond de panier 16 couches.

 

VOLUME UNITÉ CENTRALE :

TAURUS  monoprocesseur : 9 plaques

LEO / LYRA quadriprocesseur : 14 plaques.

 

ÉLÉMENTS DONNÉS :

·        1 fond de panier

·        1 plaque SP32 équipée

·        ƒ1 ruban connecteur

·        1 puce montée sur ruban

·        1 substrat équipé

·        &1 substrat nu gravé

·        ˆ1 « wafer » (tranche de silicium gravée)


 

 

 3

 

 
 

 


LOT 3

ORDINATEUR :  DPS 7000 - ARÈS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


ANNONCE :   1987

 

TECHNOLOGIES :

       Commutation :  circuits VLSI / CMOS

(very large scale integration / C-metal oxyde silicon)

à base de cellules standard sur une puce de 1cm², équivalent de 75 000 transistors.

       Lithographie :   2 microns.

       Construction :   SP 45, avec connectique

et cabinets standards

 

VOLUME UNITÉ CENTRALE :  1 processeur sur une carte

 + 1 carte fille pour le cache

    (10 VLSI de 9 types différents).

ÉLÉMENTS DONNÉS :

·        1 circuit VLSI monté sur ruban

·        1 circuit VLSI monté sur support PGA

·        ƒ1 circuit VLSI équipé, monté, avec son radiateur

·        1 connecteur ZIF

 

 

 4

 
LOT 4

ORDINATEUR :   AURIGA2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


ANNONCES :     1993

 

TECHNOLOGIES :

       Commutation :  VLSI / CMOS - design Bull personnalisé

équivalent de 5 millions de transistors.

       Lithographie :   0,5  micron

                                      puis 0,35 micron (1996 : machine ARTEMIS)

       Construction :   SP 45

 

VOLUME UNITÉ CENTRALE :

1 processeur + cache sur une puce

                4 processeurs sur une plaque

(maximum 24 processeurs).

 

ÉLÉMENTS DONNÉS :

·        1 circuit VLSI monté sur son support

·        1 circuit VLSI sur ruban

·        ƒ1 circuit VLSI encapsulé

 

 

 

 

 5

 
 

 


LOT 5

 : Evolution des ordinateurs GCOS 7 (1974-2004)

 

ORDINATEUR : DIANE

 


ANNONCE : 2001

 

TECHNOLOGIES :

Commutation : VLSI / CMOS

microprocesseur standard INTEL® Xeon™

 

       Lithographie :    0,35 micron

                                  puis 0,13 micron

 

VOLUME UNITÉ CENTRALE :

1 processeur + cache sur une puce

 

ÉLÉMENTS DONNÉS :

·        1 schéma d’évolution des ordinateurs GCOS 7 (1974-2004): du « 64 » à « Diane »

 

 

 

 

  6

 
 


LIVRE :

 

NAISSANCE D’UN ORDINATEUR

 

 

 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


DESCRIPTION DE TOUTES LES ÉTAPES

DE LA CRÉATION D’UN ORDINATEUR :

 

 

LES HOMMES, LES TECHNIQUES.